Dree Hemingway, arriere-petite-fille d’Ernest


Cet article a été rédigé par Paul Water's le : Mercredi 30 mai 2012



dree hemingway


Elle mesure 1,75m, a 24 ans, elle est la fille de Mariel, qui a eu aussi sa dose de célébrité, et surtout l’arrière petite-fille de l’écrivain Ernest Hemingway, auteur du « Viel homme et la mer » et de « pour qui sonne le glas ». D’ailleurs Dree est allée à l’école dans l’Idaho à la Ernest Hemingway Elementary School. La classe. Déménager en Californie a fortement contribué, on s’en doute, à devenir mannequin et actrice. Elle a travaillé pour « Givenchy », « Calvin Klein », « Karl Lagerfeld », « Chanel », « Gianfranco Ferré », d’autres encore, et la voici égérie de la nouvelle eau de toilette de Paco Rabanne. « Pour la première audition, j’ai parodié la vidéo de Lucky Star de Madonna qui est très ludique » raconte t-elle à «Be ». « C’était assez drôle et gênant mais j’ai été retenue. Puis la maison Paco Rabanne a pris le risque de me choisir alors que personne ne me connaissait. C’était un rêve. »
Dree avoue ne m’a pas être une vraie blonde et devoir sa teinture platine au supercoloriste Christophe Robin. Elle n’est pas yoga comme maman mais elle a voulu un temps devenir ballerine professionnelle. « Mais c’est un sacerdoce que je n’ai pas pu m’imposer : j’avais trop de choses à vivre. »

Son arrière-grand-père a vécu à Paris dans les années vingt, aussi Dree y a forcément ses bonnes adresses : « j’adore les bains du Marais, leurs messages sont incroyables. J’y vais aussi pour le hammam et le thé à la menthe. Et je suis fan des pharmacies françaises, j’y trouve toutes les marques non vendues aux Etats-Unis. »


Paul Water's

Je suis la touche masculine du Nuage des Filles. Journaliste expérimenté –on dit toujours ça de quelqu’un qui n’est plus dans la trentaine-, j'aime descendre le Nil, la chaleur de Pompéi surtout lorsque les Pink Floyd y sont en fusion, citer Coluche, m’étonner que La Marseillaise de Gainsbourg ne soit pas notre hymne national, j'aime les rebonds de la balle orange, j'ai un pied à l’intérieur du Périphérique et un autre en Province, et je passe en boucle les chaînes d’infos. Surtout je suis un fin limier qui adore butiner dans les magazines et sur Internet pour y dénicher celles qui sont dans la hype et leur brosser le portrait avec humour et tendresse pour le Nuage des Filles.


>> A lire également de toute urgence :