Alexandra Lamy, un bon pote


Cet article a été rédigé par Paul Water's le : Vendredi 2 mars 2012



alexandra lamy et Jean Dujardin


« Oh ! Il a toujours été imbuvable… » Alexandra Lamy commence par une boutade pour commenter l’Oscar de meilleur acteur de son mari Jean Dujardin obtenu en cette belle soirée de février à Hollywood, Los Angeles, mais elle abandonne vite le 2e degré, « nous on a besoin d’avoir les pieds sur terre, la famille, les enfants, les amis, c’est important parce que sinon on devient fou et puis c’est aussi ça qui est essentiel, parce que le boulot c’est super mais c’est pas non plus toute une vie… »

Dans la course aux Oscars Alex a, dit-elle, endossé le rôle de Michelle Obama, l’épouse de Barak, candidat à sa propre succession à la tête des Etats-Unis. Elle avoue avoir commis deux faux-pas aux « Golden Globes » , en montrant quelques centimètres carrés de son sein à cause d’un bustier mal ajusté et en prenant en photo son « Artiste » avec un Smartphone. Quand on devient une telle célébrité, forcément on fait le buzz pour si peu. La rançon de la gloire.

Dans sa montée en puissance, Jean Dujardin possède à l’évidence la partenaire idéale. « Il est très angoissé et moi, je lui fous la paix, c’est la clé de notre entente. Jean c’est un terrien, il a besoin d’une vie normale » confirme t-elle dans « Elle ». « Souvent il me dit « à quoi ça rime de passer ses nuits en boîte avec des gamines de 20 ans ? C’est pas avec elles que j’ai envie de regarder un coucher de soleil. »

Cet Oscar c’est aussi un peu le sien à Alexandra « Chouchou » Lamy dont l’humour, le naturel, ont éclaté au nez de la France entière dans la série culte « Un gars, une fille » diffusée sur « France 2 » avec comme partenaire Jean « Loulou » Dujardin. Une entente triple A à la scène qu’ils ont voulu poursuivre en privé. Alex a fait de la télé, du cinéma, du théâtre et même un peu de pub. Jamais loin de l’autre ils apparaissent de nouveau à l’écran ensemble dans « Les Infidèles », un film où ils jouent un couple qui s’avoue son infidélité. « Quel couple n’a pas connu cette nuit où on joue avec le feu –« tu m’as trompé ? »- et où tout s’effondre. Ça nous amusait de nous projeter dans cette histoire. Jean et moi, on aime rire ! C’est dingue, il y a très peu d’hommes qui pensent que leur femme peut-être aussi un bon pote et c’est dommage. »


Paul Water's

Je suis la touche masculine du Nuage des Filles. Journaliste expérimenté –on dit toujours ça de quelqu’un qui n’est plus dans la trentaine-, j'aime descendre le Nil, la chaleur de Pompéi surtout lorsque les Pink Floyd y sont en fusion, citer Coluche, m’étonner que La Marseillaise de Gainsbourg ne soit pas notre hymne national, j'aime les rebonds de la balle orange, j'ai un pied à l’intérieur du Périphérique et un autre en Province, et je passe en boucle les chaînes d’infos. Surtout je suis un fin limier qui adore butiner dans les magazines et sur Internet pour y dénicher celles qui sont dans la hype et leur brosser le portrait avec humour et tendresse pour le Nuage des Filles.


>> A lire également de toute urgence :